L’arbre de mémoire

 sa231 SALVADOR ALLENDE fait partie de la liste des figures emblématiques du XXe siècle qui ont travaillé à l’avènement d’une société juste et solidaire pour tous. En érigeant un monument au Parc Jean-Drapeau à Montréal, le Québec se joindra ainsi à la multitude des hommages rendus à Salvador Allende dans le monde où, partout, on peut retrouver son nom :

 Une école dans la capitale de Guinée-Bissau, un village dans la sierra de Nayarit au Mexique, des parcs, des avenues, à Managua, à Berlin, à Maputo, Arluno, Viena et Montevideo, des rues et des monuments, à Madrid, Sahagún, Bologne, Valparaiso, Sheffieldou une place Salvador Allende au centre de Paris, de La Havane, de Barcelone, de São Paulo, ou un hôpital à Calama, nord du Chili.

Les exemples se comptent par centaines dans plus de quarante pays sur les cinq continents.

une-rue-sallende-1

********************************************************************************************************************

plan rue s.a.(2)

En France il a été répertorié, récemment, plus de 320 lieux et espaces publics portant le nom de Salvador Allende: Allées, avenues, boulevards, cités, impasses, parc, places, résidences, rond-ponts, rues, squares, sans compter des édifices tels que : écoles, théâtres, centres culturels, hôpitaux, stades etc.

*************************************************************************************

mex

Dans la sierra mexicaine de Nayarit il y avait une communauté qui ne portait aucun nom. Cela faisait des siècles que cette communauté amérindiens huicholes  s’en cherchait un. L’un d’entre eux, Carlos González, en trouva un par hasard.

Cet amérindien huichol s’était rendu à la ville de Tepic pour acheter des graines et rendre visite à des parents. Alors qu’il traversait une décharge d’ordures, il ramassa un livre jeté au milieu des déchets.

Assis à l’ombre d’un auvent, il commença à déchiffrer les pages. Le livre parlait d’un pays au nom bizarre que Carlos ne connaissait pas et qui devait se trouver bien loin du Mexique. Il racontait une histoire qui était arrivée il y avait à peine quelques années.

Sur le chemin du retour, alors qu’il gravissait la sierra, Carlos continua de lire. Il n’arrivait pas à se détacher de cette histoire d’horreur et de courage. Le personnage principal du livre était un homme qui avait su tenir parole.

En arrivant au village, Carlos annonça, euphorique : Ça y est, nous avons un nom ! Et à voix haute, il lit le livre à toute la communauté. La lecture trébuchante lui demanda presque une semaine entière. Ensuite, les cent cinquante familles votèrent. Toutes oui. Chants et danses scellèrent le baptême.

Maintenant ils peuvent dirent comment s’appelle leur village. Il porte le nom d’un homme digne qui n’hésita pas au moment de choisir entre la trahison et la mort.

«Je vais à Salvador Allende» disent maintenant les voyageurs.

mmoire1

Eduardo Galeano, “Mémoire du feu”

————————————————–

**************************************************************************

h.a

*********************************************************calles-plazapuerto

une-rue-sallende-2

**************************************************************************

 Un monument à la mémoire de SALVADOR ALLENDE à Montréal (Québec) 

Le Parc Jean-Drapeau

jean-drapeauVéritable joyau niché au beau milieu du fleuve Saint-Laurent, le Parc Jean-Drapeau est indéniablement un trésor pour Montréal. Remodelées de main d’homme pour leur plus grande partie, les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame contribuèrent à l’image de marque de Montréal sur la scène internationale. Expo 67, dont le succès fut à la mesure de sa valeur, cristallisa l’attention mondiale. Vinrent ensuite les Jeux de la 21e olympiade, pour lesquels on construisit un bassin olympique dans l’île Notre-Dame, puis le Grand Prix du Canada de Formule 1, les Floralies internationales, les grandes expositions internationales au Palais de la Civilisation, etc.

Le parc Jean-Drapeau en font depuis plus de 40 ans la vitrine internationale de Montréal.

>>>> Plus d’information – cliquez ici.

 4_jean_drapeau_sallende

RÉALISATION D’UNE ŒUVRE D’ART À LA MÉMOIRE DE SALVADOR ALLENDE 

 

Montréal, le 10 novembre 2008– Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, signe aujourd’hui un protocole d’entente avec l’Association des Chiliens du Québec. Le protocole vise à assurer la réalisation d’une œuvre d’art public en la mémoire de Salvador Allende, qui fut président du Chili de 1970 à 1973. Le maire annonce également le lancement d’un concours sur invitation, s’adressant aux artistes professionnels du Québec, afin de déterminer le choix de l’artiste et de l’œuvre qui sera réalisée.

« En contribuant à perpétuer la mémoire de Salvador Allende à travers une sculpture monumentale, notre administration tient à réitérer son engagement à défendre la démocratie et les droits de la personne. Le souvenir de cet homme courageux, de ce grand démocrate qu’a été Salvador Allende, doit faire partie du patrimoine que nous laisserons à nos enfants et petits-enfants », de déclarer le maire de Montréal.

001photo-iles-notre-dame-et-localisation-monument-sallende

L’œuvre d’art soulignera les valeurs de démocratie défendues par Salvador Allende au cours de sa vie. Le concours sur invitation auprès des artistes professionnels du Québec permettra de choisir parmi 3 finalistes la proposition d’œuvre d’art qui sera réalisée. Le jury composé de sept membres réunira un représentant de l’arrondissement, de la communauté chilienne, de la Société du parc Jean-Drapeau, trois spécialistes en arts visuels et une agente de développement culturel du Bureau d’art public de la Ville de Montréal.

  « Cette œuvre rendra hommage à Salvador Allende, elle mettra également en évidence l’histoire récente de la communauté chilienne et sa culture», de conclure Gérald Tremblay.

Le projet, au coût total de 90 000 $, fera l’objet d’un financement partagé. La commu- nauté chilienne effectuera une collecte de fonds de 30 000 $ pour assumer une partie de la réalisation de l’œuvre. La Ville de Montréal complètera le financement et assumera une partie des frais de réalisation de l’œuvre, son installation et les frais directement reliés au concours : les honoraires de l’artiste, la fabrication de l’œuvre, le transport et l’installation.

La conception et l’installation de cette œuvre d’art sont des activités marquantes des célébrations du centenaire de naissance de Salvador Allende qui ont eu lieu cette année. La Ville de Montréal accompagne la communauté chilienne dans ces célébrations qui ont été lancées le 19 juin dernier à l’hôtel de ville de Montréal.

v.m -achq

******************************************************************************

Parc Jean-Drapeau fait office de véritable galerie d’art à ciel ouvert. 
carte-ile-jean-drapeau-localisation-oeuvres-darts

Voici quelques-unes des 14 œuvres d’art public que l’on peut y admirer.

 

oeuvres-dart-au-parc-jean-drapeau

********************************************************************************************

Finalistes du concours pour la réalisation d’un monument à la mémoire de Salvador Allende.

 

Montréal, le 8 janvier 2009 – Le maire de Montréal, Monsieur Gérald Tremblay, est heureux d’annoncer qu’une autre étape est franchie en vue de la réalisation de l’œuvre d’art public à la mémoire de Salvador Allende, en collaboration avec l’Association des Chiliens du Québec. En effet, les propositions de trois artistes ont été retenues par le jury de sélection soit celles de M. Gilbert Boyer, M. Michel de Broin et Mme Francine Larivée.

« L’inscription d’une œuvre d’art public à la mémoire de Salvador Allende dans le paysage montréalais souligne l’engagement de Montréal en faveur des valeurs démocratiques universelles », a déclaré monsieur Tremblay.

L’œuvre de nature sculpturale sera installée à l’île Notre-Dame, dans les jardins des Floralies, non loin d’autres œuvres d’art offertes à la Ville notamment par le Mexique, la France et le Portugal. Ce site a été choisi parce qu’il accueille depuis 1967 des événements à caractère international et interculturel, dont l’Exposition universelle, les Floralies internationales et le Festival multiculturel.

detaille-carte-parc-jean-ubication-monument2

LES JARDINS DES FLORALIES

 

jean-drapeau2

L’implantation d’une œuvre d’art public en hommage à Salvador Allende enrichira le parc Jean­-Drapeau d’un symbole culturel fort et consolidera le caractère international du site. Cette œuvre mettra en évidence l’histoire récente de la communauté chilienne, tout en faisant mieux connaître sa culture. 

jean-drapeau3

photos jardin

Les dimensions de l’emplacement pour l’œuvre sont de 15 mètres x 32 mètres dans la partie la plus large.

 

monument-allende-jardins-des-floralies-2

**************************************************************

logo-ville

MICHEL DE BROIN remporte le concours d’art public à la mémoire de Salvador Allende.  

Montréal, le 27 mars 2009 – Mme Catherine Sévigny, responsable de la culture au comité exécutif de la Ville de Montréal, est heureuse d’annoncer que l’artiste en arts visuels, M. Michel de Broin, a remporté le concours d’art public visant à créer une œuvre à la mémoire de Salvador Allende, en collaboration avec l’Association des Chiliens du Québec.

 « Par ce geste de solidarité, nous voulons saluer les valeurs humanitaires qui ont guidé la vie de Salvador Allende et en même temps rendre hommage aux montréalais d’origine chilienne. L’installation de l’œuvre de l’artiste Michel de Broin à l’Île Notre-Dame viendra renforcer le caractère international du parc Jean-Drapeau, en plus d’enrichir notre collection d’art public. Je souhaite que cette œuvre puisse contribuer à faire connaître aux Montréalais l’histoire et la culture de la communauté chilienne grâce au talent de l’un de nos plus grands artistes en arts visuels, Michel de Broin », de déclarer Mme Sévigny.

 Artiste montréalais, Michel De Broin vit et travaille à Montréal et à Berlin. Il est récipiendaire de plusieurs prix dont celui de la Fondation Sobey Art Award en 2007, le prix de reconnaissance de l’UQAM et le prix Graff en 2006 ; il s’est aussi mérité le prix Pierre-Ayot de la Ville de Montréal en 2002.

40788_5

 n L’Engin(2006)  Ce qui, au premier regard, ressemble à un œuf géant se révèle en fait une évocation d’un “fuselage de moteur d’avion Rolls-Royce RB211”, comme ceux de l’avion qui a percuté le Pentagone le 11 septembre 2001, faisant 189 morts. 

 

Au cours des dernières années, il a notamment exposé au Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (Vitry-sur-Seine, 2008), au Centre d’art Villa Arson (Nice, 2008), au Musée des beaux-arts du Canada (2006 et 2007), au Musée national des beaux-arts du Québec (2006), à la Berlinische Galerie (Berlin, 2007), au Kunstverein Wolfsburg (Wolfsburg, 2006), au Kuenstlerhaus Bethanien (Berlin 2006), à la  galerie Christian Nagel (Berlin, 2005), à la galerie Isabella Bortolozzi (Berlin, 2005) et  à La BF15 (Lyon, 2005).

Son œuvre monumentale « Révolutions » installée dans le parc Maisonneuve-Cartier fait maintenant partie du paysage Montréalais.

 mde-broin4

Révolutions  (2003) –  Cette sculpture s’inspire de l’escalier extérieur courbe qui marque l’identité montréalaise.

mde-broin3

Entrelacement  (2001) – Œuvre publique Canal Lachine, Montréal

mde-broin2

Superficielle (2004) Installation in situ, Vosges, Alsace (France)

**********************************************************************

Pour plus d’informations, visitez la section

LE MONUMENT  >>> Cliquez ici.

********************************************************************** 

 

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: